Les courges se font belles dans les marchés publics!

Publié dans S'approvisionner, par Association des marchés publics du Québec
logo_ampq_2014_cmyk

Grises, vertes, oranges, jaunes, rondes, allongées, trapues… de toutes les couleurs et de toutes les formes, les courges d’hiver, géantes, musquées, ayotes et autres sont arrivées dans les marchés publics! 

Lorsque le temps des courgettes se termine arrive le temps des courges. Avez-vous remarqué comment les courges regroupées et entremêlées sont le reflet flamboyant des couleurs de l’automne? Mais aussi flamboyantes soient-elles, elles n’ont pas toujours la cote d’amour qu’elles méritent. Et pourtant…

Chaque courge revêt des caractéristiques gustatives et uniques. Certes, on connait, entre autres, la Butternut, la courge spaghetti et de plus en plus la Délicata (la petite qui se mange avec la pelure). Par contre, on ignore ou on connait encore trop peu les courges Bananas (celles qui se pèlent à l’économe!) et les Hubbard Bleues si généreuses en chair. Et que dire des potimarrons Français et Red Kuri dont la pelure, qui comme la Délicata, est délicieuse une fois grillées au four?

L’univers des courges est fascinant. Demandez à votre marchand des conseils et osez leur demander des variétés que l’on ne retrouve pas en épicerie.

Trop ardu à éplucher ? Coupées et évidées, on envoie au four pour une trentaine de minutes environ. La chair sera ainsi facile à récupérer pour en faire une purée, un potage, un gâteau…  Certaines courges peuvent même servir de récipient pour cuire un poisson, voir un pot-au-feu et d’autres, comme les Carnaval, peuvent être farcies. Et comment cuire ces autres courges pleines de stries ? On les tranche entre les plis, on retire les graines et filaments avec un couteau et on fait griller.

Par contre, toute courge n’est pas vouée qu’à devenir purée ou chutney! Ajoutez des morceaux de courges à une plaque de légumes racines pour une touche de saveurs et garnissez le tout de graines grillées, pour une touche d’originalité. Amusez-vous, car il n’y a pas que la citrouille à décorer à l’Halloween lorsque le temps des courges arrive dans les marchés.

Plusieurs courges se conservent plusieurs semaines et mois. Facile ainsi d’en faire provision. Et si on tarde un peu à les cuisiner, lorsque leur temps de conservation arrive à échéance, il suffit de les cuire et de conserver leur chair au congélateur. La courge que vous aimez ne manquera pas de vous dépanner le temps venu.

Pour trouver un marché public reconnu par l’Association des marchés publics du Québec près de chez vous, consultez le site AMPQ.CA. Bon marché et joyeuse Halloween !